Courts-métrages

Un jeudi tout court !Un jeudi tout court !

ArtCourtVideo, association Arlésienne, organise son festival de court-métrages et d'art vidéo chaque mois d'octobre depuis bientôt 8 ans.

Cette année, le festival lançe l'événement "Un Jeudi Tout Court", une soirée projection de court-métrages chaque dernier jeudi du mois au cinéma Actes sud (place Nina Berberova, 13200 Arles) à seulement 5€.

La 2ème édition se déroulera le jeudi 31 mai à 20h et sera consacrée aux court-métrages espagnols.

Au programme :

• « 7’35 de la Manana » (8’00) Un film de Nacho Vigalondo (2003 - Espagne)
Comme chaque matin, une jeune femme vient prendre son petit déjeuner dans son café habituel, mais cette fois quelque chose est différent, tout le monde est silencieux et évite son regard. Puis un client entonne une chanson... 

• « La familia de mi novia » (12’00) Un film de Guillermo Chapa (2010 - Espagne)
Manu fait front à l’épreuve la plus dure de sa vie : rencontrer la famille de sa fiancée. 

« Sintonia » (9’00) Un film de Jose Mari Goenaga (2005 - Espagne)
Ce n’est pas une question de longues conversations, de longues années à vivre ensemble. Parfois, à un endroit dans lequel les gens passent, en seulement quelques minutes, vous pouvez vous-même vous retrouver connecté avec quelqu’un. 

• « El Nunca lo Haria » (14’00) Un film d’Anartz Zuazua (2009 - Espagne)
Laura demande les Rois Mages pour un grand-père.

« Choque » (10’00) Un film de Nacho Vigalondo (2005 - Espagne)
Un jeune couple découvre une piste underground de course de dragsters.

• « Eramos Pocos » (16’00) Un film de Borja Cobeaga (2005 - Espagne)
Quand sa femme le quitte, Joaquín, avec l'aide de son fils, décide de faire sortir sa belle- mère de la maison de retraite pour qu'elle s'occupe de la maison. 

Articles - Courts-métrages

Foutaises (1989), aux prémices du Fabuleux Destin d'Amélie Poulain (2000)Foutaises (1989), aux prémices du Fabuleux Destin d'Amélie Poulain (2000)

Vous aimez le cinéma, mais vous n’avez pas le temps ou l’envie de regarder un film de quatre-vingt dix minutes ? (Bande de flemmards !) Le court-métrage est fait pour vous.

Aux origines était le court, le court-métrage

Aujourd’hui, chers mordus de pellicules, je vais vous demander, et vous ordonner même, de voir, si cela n’est pas déjà fait, quatre longs-métrages avant de poursuivre la lecture de cet article : Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain de Jean-Pierre Jeunet, Mr. Nobody de Jaco Van Dormael, Cash-Back de Sean Ellis et Seul contre tous de Gaspar Noé.

 

Articles - Courts-métrages

Affiche de 'Copy Shop'Affiche de 'Copy Shop'Vous aimez le cinéma, mais vous n’avez pas le temps ou l’envie de regarder un film de quatre-vingt dix minutes ? (Bande de flemmards !) Le court-métrage est fait pour vous.

Vous avez dit 'expérimental' ?

Aujourd’hui, amis internautes et cinéphiles, vous allez grincer des dents. Car oui, aujourd’hui, je vais vous parler de cinéma expérimental. Cette partie obscure du septième art, dont très peu de réalisateurs osent l’emploi, suscite chez les spectateurs des réactions vives et diverses.

 

- Dis donc t’a vu Enter the void de Gaspard Noé ? Comment c’est de la tuerie ! Un vrai dieu ce mec, plus qu’un film, une œuvre majeure du cinéma !

- Pardon ? Cette daube là ? Non mais tu rigoles ! C’est de l’arnaque oui ! J’suis sorti d’la salle au bout de deux heures, et encore c’est un record.

 

Vous l’aurez compris, l’expérimental déclenche beaucoup de désaccords et tire sa force dans la créativité, le culot et la polémique (bref tout ce que j’aime), le tout concentré sur une pellicule (ou autre !).

 

Articles - Courts-métrages

Super-Méchant, héros de Night Boy 2Super-Méchant, héros de Night Boy 2Vous aimez le cinéma, mais vous n’avez pas le temps ou l’envie de regarder un film de quatre-vingt dix minutes ? (Bande de flemmards !) Le court-métrage est fait pour vous.

Super-Méchant

En cette semaine de Noël, pour inaugurer cette rubrique « Courts-métrages », je me permets de parler de moi. Je vous rassure tout de suite, il ne s'agit pas d’épiloguer sur ma personne mais de vous faire connaître le collectif L.P.C Studio. Depuis plusieurs années, nous sommes un groupe d’amis ayant développé, de façon exponentielle en matière de quantité et de qualité, l’art du court-métrage.

Étant tous, pour la plupart, des cinéphiles accomplis, nous usons de références multiples pour réaliser nos propres petits films. En raison de notre budget d’étudiants (et oui toujours et encore) nous nous situons dans une branche dite « amateur ». Il n’empêche que d’années en années, et de projets en projets, le matériel évolue et nous sommes en mesure de présenter un travail de plus en plus précis techniquement.

Le studio comporte également une partie plus « sérieuse » (oui parce que, comme vous allez vite vous en rendre compte, notre univers reste quand même délirant) qui passe notamment par la réalisation de DVD, de pièces de théâtres et spectacles musicaux.

Articles - Courts-métrages

Vous cherchez quelque chose ?

Dîtes-le avec un j'aime !